Le Général Dalstein

Article publié dans la revue du GENIE MILITAIRE
(Librairie Militaire Berger-Levrault Nancy-Paris-Strasbourg 1923) 

                                                NECROLOGIE le général DALSTEIN

Le Général de division DALSTEIN  est décédé à Paris le 26 octobre à l’âge de 78 ans.
Né à Metz, il entre en 1864 à l’Ecole Polytechnique d’où il sort dans le génie. Il prend part aux batailles de Saint –Privat et de Noisseville et doit subir le sort de l’armée de Metz.
Peu après son retour de captivité, il part pour l’Algérie. Entre 1871 et 1889, il ne fait que de courts séjours en France et sert successivement en Algérie, en Tunisie, puis au Tonkin.
Pendant ce début de carrière, passé presque entièrement aux colonies, le Général DALSTEIN a toujours montré à la fois de remarquables aptitudes techniques et militaires, en même temps que de précieuses qualités personnelles.
Il est constamment noté par ses chefs comme
 « un homme du monde accompli, à la tournure élégante,
 « d’une grande distinction de manières, possédant
 «  une intelligence très vive et éminemment pratique,
 un « style remarquable et des connaissances très étendues,
« très actif et toujours prêt à marcher, capable de rendre les meilleurs services dans toutes les situations,
 « d’une discrétion parfaite, sachant allier la fermeté à 
 »la bienveillance », et, dans les délicates fonctions de chef du génie, tant aux colonies qu’en France,
 sachant fort bien défendre les intérêts de l’Etat, tout en restant en excellents termes avec les autres services. »
Dès lors sa carrière se poursuit de plus en plus brillante : Après avoir été attaché pendant 3 ans à la personne du président  Carnot, il est chargé, comme colonel, d’organiser le 6è Régiment du génie formé à Angers, le 1er octobre 1894. Nommé général le 7 août  1897, il est successivement gouverneur de Maubeuge, commandant de la brigade du génie de Versailles, commandant la 32è, puis le 42è division d’infanterie, commandant le 6è corps d’armée le 13 juin 1903, après le départ du général Hagron ; membre du Conseil Supérieur de la guerre depuis 1904, il est enfin nommé, le 11 juin 1906, gouverneur militaire de Paris.
Grande-Croix de la Légion d’honneur depuis le 30 décembre 1909, il ne quitte l’armée qu’avec la distinction suprême ; la Médaille militaire.
La dernière guerre le trouva  encore si alerte que le ministre de la Guerre put lui confier, pendant plus de deux ans, le commandement de la 6è région. Ainsi jusqu’à la fin, le général Dalstein resta tout entier attaché à son devoir.
On peut dire de lui qu’il fut l’un des officiers généraux qui ont le plus honoré l’arme du génie.



​Décès
http://www.culture.gouv.fr/Wave/savimage/leonore/LH060/PG/FRDAFAN83_OL0649072V003.htm
http://www.culture.gouv.fr/Wave/savimage/leonore/LH060/PG/FRDAFAN83_OL0649072V004.htm


Médaille Coloniale
Capitaine en 1871, alors qu'il est en captivité en Allemagne. En Algérie de 1871 à 1875  ce qui lui vaut la médaille coloniale(Tebessa, Bougie)

Médaille coloniale est une décoration française créée par la loi de finances du 26 juillet 1893 (article 75) pour  récompenser " les services militaires dans les colonies, résultants de la participation à des opérations de guerre, dans une colonie ou un pays de protectorat ". 

Chevalier de la légion d’honneur 

Il est promu chevalier de la légion d'honneur en 1879

​L'ordre national de la Légion d'honneur est la compagnie honorifique qui, avec le grand chancelier de l'ordre et le grand maître, est chargé de décerner la plus haute décoration honorifique française. Elle a été instituée le 19 mai 1802 par Napoléon Bonaparte. Elle récompense depuis ses origines les mérites éminents militaires ou civils rendus à la Nation.

http://www.culture.gouv.fr/Wave/savimage/leonore/LH060/PG/FRDAFAN83_OL0649072V074.htm

Médaille du TONKIN

Au Tonkin de 1886 à 1889, comme chef de l'EM du génie. Médaille du Tonkin, Off LH (1887). Nommé chef du génie à Toul (1889-1893).

Instituée par la loi du 6 septembre 1885 et accordée à tous les militaires et marins ayant pris part à l'expédition du Tonkin et aux opérations militaires dirigées contre la Chine et l'Annam, en 1883, 1884 et 1885
Cette attribution a été prolongée jusqu'au 1er octobre 1895 pour les militaires ayant participé, après 1885, aux opérations au Tonkin, en Annam, au Cambodge, au Siam et dans le Haut-Mekong

http://www.culture.gouv.fr/Wave/savimage/leonore/LH060/PG/FRDAFAN83_OL0649072V056.htm




Elevé à la dignité de Grande croix de la légion d'honneur le 30 12 1909

Médaille Militaire

Il reçoit la médaille militaire en 1910, lors de son départ dans la réserve.
La médaille militaire est une décoration française, instituée le 22 janvier 1852 par Louis-Napoléon Bonaparte pour récompenser les militaires ou assimilés, non-officiers,décernéé  pour Services militaires exceptionnels ou à l'ancienneté après un certain nombre d'années de service (En fonction du grade et des campagnes).



Le Général Dalstein et [Théodore] Roosevelt [à cheval pour la revue militaire], 26 avril 1910 [à Vincennes
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b69141318

GENEALOGIE


Jean-Baptiste Jules DALSTEIN °24/10/1845 à Metz  + 24/10/1923 au Val de Grâce à Paris
naissance : 
http://www.culture.gouv.fr/Wave/savimage/leonore/LH060/PG/FRDAFAN83_OL0649072V005.htm
décès :
http://www.culture.gouv.fr/Wave/savimage/leonore/LH060/PG/FRDAFAN83_OL0649072V004.htm

PARENTS :
DALSTEIN Dominique °28/10/1809 à Metz inhumé le 12/04/1886 à Nancy
Drapier, puis directeur des Messageries (chemin de fer de l'Est)  x 08/07/1833 à Nancy
KLEIN Barbe Mathilde
 
PARENTS
DALSTEIN Nicolas °21/08/1783 à Guirlange ; Moselle
 Drapier  x 09/01/1808 à Metz
Marguerite THONON
 
PARENTS
DALSTEIN Jean Nicolas ° Brecklange + 14/08/1803 à Brecklange
Tisserand x 24/02/1778 à Volmerange-Les-Boulay
JUNGMANN Barbe

 
PARENTS
DALSTEIN Nicolas tailleur d'habits °1711 à Brecklange + le 17 01 1755 à Brecklange xx  Gurilange le 24 02 1742 PONCELET Barbe

PARENTS
DALSTEIN Mathieu (Mathias) ° 1676 Piblange x LORAN ou LAURENT Lucie (Elisabeth) de Brecklange 
les Dalstein de Brecklange

PARENTS
DALSTEIN Pierre ° 1635 Piblange x HUMBERT Marguerite

PARENTS
DALSTEIN Hugo (attesté jouissant de la franchise en 1636) de Hestroff x MILLI Brigitte

PARENTS

DALSTEIN Nicolas de Diding °1575 sixitmaier de Diding, maire de la Chartreuse de Rettel x Anne Eltsen

PARENTS
DALSTEIN Nicolas °1550  x Anne


DALSTEIN Jean Baptiste Jules (° 1845  + 1923 )
  DALSTEIN Dominique (° 1809  x 1833 )xKLEIN Barbe Bathilde (° 1814  x 1833  + 1894 )
  DALSTEIN Nicolas (° 1783  x 1808  + 1833 ) xTHONON Marguerite (° 1778  x 1808 )
  DALSTEIN Jean Nicolas (° 1750  x 1778  + 1803 )xJUNGMANN Barbe ( x 1778 )
 DALSTEIN Nicolas (° 1711  x 1742  + 1755 ) xPONCELET Barbe (° 1719  x 1742  + 1793 )
  DALSTEIN Mathieu (° 1676   + 1755 ) xLAURENT Elisabeth 
  DALSTEIN Pierre (° 1635  x 1664 ) xHUMBERT Marguerite (° 1637  x 1664  + 1683 )
  DALSTEIN Hugo de Hestroff attesté jouissant de la franchise en 1636(  + 1639 ) x MILLY Brigitte 
  DALSTEIN Nicolas de Diding (° 1575   + 1632 ) x NN Anne ELTSEN (° 1570   + 1622 )
 DALSTEIN Nicolas  de Diding (° 1550   + 1632 ) xd'ESTE Anne (° 1550   + 1632 )



Jean-Baptiste Jules DALSTEIN, un descendant du sixtimaier de Diding

Video Théodore Roosvelt, Général Dalstein, Paris 1910

http://www.loc.gov/item/mp76000186